Beaucoup de ferveur de la part des artistes et du public ce jeudi 10 juin 2021. Pour la première fois depuis des mois, l’Astrolabe rouvrait ses portes au public pour un concert élaboré dans le cadre du jumelage entre l’association Plages magnétiques et le collège Camille Vallaux.

Tout au long de l’année scolaire, les élèves de 4e ont travaillé avec sur le thème de l’adolescence et des stéréotypes de genre, dans le cadre de ce projet coordonné par Madame Heuré, professeure d’éducation musicale, et Marianne Villers de l’association Plages magnétiques.

image(47) {JPEG}

La classe de 4e D a réalisé une émission de radio, avec l’aide d’intervenants d’OUFIPO, tandis que les 4e B et 4e C ont créé des chansons avec le musicien Jean-Sébastien Richard et la chanteuse Zalie Bellacicco. C’est de leurs échanges qu’est né le spectacle "La Rencontre", que ces deux artistes ont également interprété ce soir.

DSCN1296 {JPEG}

Les 4e C ont sont montés sur scène les premiers, pour interpréter deux chansons sur le thème de la Junk food et à l’addiction aux écrans. Les 4e B ont enchaîné avec une chanson d’amour et un rap sur le refus des stéréotypes, Les mecs sont des danseurs et les filles des boxeuses, pour laquelle les garçons n’ont pas hésité à troquer le jean ou le survêt attendu pour une petite jupe, tandis que les filles rabattaient crânement la capuche de leur sweat sur leur front.

DSCN1322 {JPEG}

Tandis que Zalie Bellacicco et Jean-Sébastien Richard préparaient la scène pour « La rencontre », les spectateurs ont bénéficié d’extraits de l’émission des 4e D « Réagissez-vous » , qui n’a malheureusement pu être diffusée comme prévu lors de festival Longueurs d’ondes en raison des restrictions sanitaires.

DSCN1288 {JPEG}

La soirée s’est poursuivie avec un concert théâtral, mettant en scène deux voisins, réunis par leur pallier mais que leur conception de la vie oppose. Nourris des discussions que les deux artistes ont eu avec les élèves, dialogues et chansons ont dépeint avec humour la cohabitation entre un joueur invétéré de Fortnite, intéressé par l’argent et amateur de chips au petit déjeuner, et une contrebassiste soucieuse de diététique et convaincue qu’il n’est point de salut en dehors de l’agriculture biologique.

DSCN1327 {JPEG}

Tous ont été très applaudis pour ce travail remarquable, rendu possible par l’investissement de leurs professeures, Madame Heuré bien sûr, mais aussi Madame Philippon et Madame Freyburger, professeures de français, ainsi que Madame Laurelli, professeure d’anglais.

DSCN1287 DSCN1295 DSCN1307 DSCN1321